Un Pinocchio séduisant

Le spectacle repose déjà, et avant tout, sur la performance exceptionnelle de Juliette Allen, jeune chanteuse belge d’ascendance anglaise, extraordinaire de vérité et d’engagement, vocal et dramatique. Tour à tour Pinocchio et la jeune fille aux cheveux bleus, son chant, sa diction comme le corps se montrent souples, démonstratifs, et le public ne s’y trompe pas, lui réservant au finale de chaleureuses acclamations. La réussite est donc au rendez-vous. La voix est sonore, claire, ronde, fraîche et expressive dans tous les registres, comme dans tous les styles. L’intelligibilité est constante à quelques textes chantés près, soumis à une élocution rapide, quelles que soient les qualités de diction de l’interprète. Le langage musical, renouvelé au fil des scènes, va du chant rossinien à l’expression contemporaine, proche de celle de Georges Aperghis, dans son invention la plus riche.

Albert Dacheux for classiquenews.com

Les aventures de Pinocchio – Nantes

Depuis la création Juliette Allen incarne Pinocchio comme la fée aux cheveux bleus. Tout repose sur elle. Sa présence vocale et dramatique relève de l’exploit. La voix est en parfaite adéquation avec le pantin fanfaron comme avec la douce fée protectrice : lyrique, parlando, sur le souffle, avec toutes les intonations possibles, c’est un bonheur constant que de l’écouter comme de la voir évoluer, se livrant à toutes les postures propres à créer chaque avatar de Pinocchio, du tronc mal dégrossi à l’âne violenté. Le medium est puissant, rond, coloré, les aigus aisés, incisifs ou légers, la voix parlée exemplaire. Egalement à l’aise dans tous les styles, depuis la légèreté belcantiste jusqu’au lyrisme le plus poignant, elle semble promise à une très belle carrière.

Yvan Beuvard | 03 Avril 2019 | For forumopera.com

Médée – Luigi Cherubini at « l’Opéra de Rouen »

« Petite révélation (c’est quasiment ses débuts scéniques…), la jeune soprano belge Juliette Allen est une Dircé à la technique quasi impeccable, notamment dans le jeu des portamenti de son air d’entrée. »

Emmanuel Andrieux for opera-online.com.

« Dans l’air «  Hymen, viens dissiper une vaine frayeur » avec flûte solo, la soprano colorature débutante Juliette Allen (Dircé) se montre touchante à souhait. »

Brigitte Cormier for forumopéra.com

Les aventures de Pinocchio – Lucia Ronchetti at the « Chapelle Corneille » in Rouen

« La soprano belge d’origine anglaise Juliette Allen est un nom à retenir (et à ajouter à vos favoris, grâce au bouton en haut de sa page Ôlyrix). Ses qualités vocales au service d’un jeu d’actrice généreux et convainquant sont la promesse d’une belle carrière, à travers les styles d’opéras (du comique léger au lyrique poignant). La virtuosité Rossinienne de sa voix sait retomber dans une récitation poignante et mélancolique. De sa voix guillerette, elle gambade parmi les bambins confortablement installés devant la scène sur de longs traversins aplatis, avant de poser un ancrage vocal mélancolique qui rayonne et tournoie à travers les ogives de la chapelle. »

Charles Arden for olyrix.com